Créer mon blog M'identifier

Ces choses irrationnelles.

Le 21 mai 2013, 01:55 dans Humeurs 1

 (Bonjour! Vous aurez une photo quand le site voudra bien l'héberger!)

Alors, créer un blog, c'est bien (avec toutes les difficultés que cela comporte: trouver le nom, le thème, le site d'hébergement etc...).

Y inclure une présentation relativement déstructurée (sans préméditation) mais représentative de ce qui attend le lecteur, ça peut être pas mal (et je pourrais même aller jusqu'à dire: check, paraît que c'est à la mode) ! Ouais gros !

Trouver de quoi démarrer l'aventure, ça c'est une autre paire de manches (il faudrait d'ailleurs que je consacre un article à ces expressions qui associent des mots qu'on n'aurait pas spécialement mis dans une même phrase: Paire de manches ? Vraiment ? Et aux autres aussi. Ca fuse là maintenant, j'en ai plein en tête!).

Alors j'intitulerais ce premier article: "Faits d'observation du quotidien: ces choses irrationnelles"

Et par faits d'observations & comportements irrationnels, j'entends...

  • Ce moment où tu es sur le quai avec quelques autres compagnons d'infortune (d'autres appelent " collègues de boulot", on le devient un peu à force, non?) à attendre ce foutu train qui est "ENCOREENRETARD!" (mais attention, il ne faut pas déscriminer la ponctualité de la SNCB au risque de vexer les plus patriotiques de leurs employés parce que "si t'es pas content, t'as qu'à prendre ta bagnole!". J'en ai pas, Einstein & la nature humaine est ainsi faite: éternellement insatisfaite et par définition toujours entrain de se plaindre). Enfin bref, ce train arrive, et soudain... Dieu seul sait pourquoi (et encore, je m'avance peut-être), tout le monde se met à avancer vers le point cardinal de destination du train... (oui parce qu'évidemment, dans le sens inverse, ça aurait encore moins sens!). Non vraiment, pourquoi ne pas simplement et directement attendre où l'on compte monter ou en tous cas attendre que le train soit arrêté avant de prendre une décision ? On ne sait pas encore où les portes vont se trouver, qu'on avance, et on n'peut pas ne pas le faire ! Non ! C'est comme ça, c'est plus fort que nous, il s'agit presque d'une sorte de pression sociale, les gens avancent,  on avance ! C'est sans doute la parfaite illustration de "l'effet de masse" et du comportement dit de "mouton"(inévitablement, l'association d'idées veut que ça paraît stupide comme comportement et ça l'est!). Et tu le fais, tous les jours.
  • Ca l'est presqu'autant que les 25 fois où je vérifie les boutons de la taque de cuisson (électrique, j'insiste) & la fermeture des velux. Alors, une fois, deux fois, ça passe encore pour relativement consciencieux comme démarche. Il ne faudrait pas que l'appart prenne feu ou que le chat (récemment rebaptisé Scofield) se barre (par le velux, pas par la taque HEIN). Mais plus d'une fois, ça devient limite pathologique. Donc, tu fais le tour, tu checkes les taques en comptant à voix haute "1 2 3 4" ... Cherche-t-on à s'assurer qu'elles sont bien éteintes ou qu'elles sont toujours toutes les quatre bien là ... ?
  • C'est presqu'aussi irrationnel que lorsque quelqu'un te dit quelque chose/te pose une question, que tu demandes directement "Pardon ? Ah oui, non, je n'ai pas de nouvelles!" ... -___- ' ... Non, vraiment, c'est un besoin sadique de faire gaspiller à son interlocteur sa salive ou le retour de la conscience altérée, la même qui te fait vérifier 25 fois tes boutons de taques de cuisson alors que tu sais que tu les as bien fermés, que la dernière fois que tu les as utilisées ce devait sans doute être la veille au soir et que force est de constater que la maison n'a pas pris feu pendant la nuit ?
  • Et dans la série des choses comportements/attentes irrationnelles (j'ai bien peur que cet article n'ai, en fait, pas de fin), je tiens à rétablir une vérité: Non, les gars... Non vraiment, quand vous nous demandez "qu'est-ce que tu portes?" (et encore, je ne recopie pas les fautes d'orthographes), d'un air coquin par sms/téléphone, nous ne sommes pas allongées à minauder/milauler dans le lit/le canapé en tenue de rêve en attendant que vous nous posiez la question. Oui, il se peut que vous soyez entrain de parler à une fille qui porte des chaussettes (oui, je sais, c'est terrible) et qui n'a peut-être pas les sous-vêtements accordés (prenez un siège). Il se peut même que cette même fille se retient d'aller faie pipi presqu'une heure simplement parce que les toilettes, vraiment, sont loin (et parfois, il n'est même pas question d'escaliers). Il se peut aussi que cette même fille, le dimanche, soit habillée de manière tout à fait improbable, style SDF (sans aucune déscrimination que ce soit mais je sens que je vais trop loin dans les confessions) et de fait, nous vous mentons. OUI ENCORE !


Pour conclure & toujours sans aucune structure, je dirais (& sans moralité, juste pour rire) que nous sommes tous égaux face:


à notre mémoire défaillante quant il s'agit de se rappeler les dates d'anniversaire de ses (meilleurs) potes (oui, c'est abominable). D'ailleurs, qu'étions-nous avant Facebook ?

à la dernière feuille de papier wc sur le rouleau & ce moment où l'on se bénit d'avoir une réserve de mouchoirs & de ne pas jamais penser à en mettre dans son sac à mains sinon on en aurait simplement plus pour palier à la même mémoire défaillante qui oublie les anniversaires ET de racheter du papiers WC.

à ces chaussettes trouées qu'on ne balance pas tout de suite en se disant qu'on va les recoudre, puis on les remet avec les autres et on les retrouve plus vite que prévu ... et ça dure depuis des semaines.

à ce moment où les lèvres se prennent dans les dents quand il s'agit de rester digne quand on est plein comme un boudin. Allez demander une "vodka concombre" ! (private joke)

à ce moment où tu écris un SMS tellement vite que tu en oublies que tu es tendance, que tu as smartphone et que ce petit farceur remplace presqu'inévitablement "ahah" par "ajax" ou "douche" par "fiche" mais aussi, parfois (aussi étonnant que cela puisse paraître) "lol" par "mollet". Et puis tu ris et ça te fait ta journée.
 
au mauvais choix de la mauvaise file à la caisse (c'est la vexation universelle) où il se trouve toujours un éudiant pour faire ses débuts ou un vieux con pour vouloir se fair rembourser de dix centimes.
& ce moment ou tu fais encore tes courses avec ta môman et où tu chies dans ton froc qu'elle ne revienne pas assez vite pour quand ton tour sera venu (techniquement, il te reste encore tout le temps de déballer tes achats sur le tapis pour qu'elle puisse faire l'aller-retour pour aller chercher ce qu'elle a oublié, c'est jouable mais y'a rien à faire, tu paniques & tu transpires)

à ce réveil que l'on met toujours trop tôt (surtout nous, les filles et il se trouve également une lumière à faire sur ce fait insensé) pour avoir l'impression d'avoir le contrôle sur sa vie (c'est la seule explication logique que j'ai peu trouver), sur le moment où l'on mettra un orteil en dehors du lit. (Oui vraiment, c'est la seule explication que j'ai trouvé parce que sinon, vraiment, ça n'a pas de sens non plus)


Au final, qu'est-ce qu'on perd du temps à être con. Courage les gars !


« Au jour de votre naissance,
vous avez commencé a mourir:
ne perdez plus un seul instant ! »
(Dilgo Khyenste Rinpotche)



Présentation moi je.

Le 15 mai 2013, 22:49 dans Humeurs 0

 

Alors bon faire un blog, c'est bien, mais avoir vraiment quelque chose à y raconter, c'est mieux. Et quelques lignes pour dresser le topo de quoi ça s'agit, c'est même carrément top, c'est carrément la frime. Et comme j'suis une fille comme ça, moi, j'donne tout. Puis le tout c'est de trouver comment le raconter. Pour ma part, je vous raconterai tout en photos (& à coups de blagues vaseuses, simplement parce que c'est plus fort que moi, comme les parenthèses).

Il s'agit très exactement d'Ashley (pas Ashley Cole, ni Ashley-coeur-à-vif, ni Ashley-porc-et-boeuf ni quoique ce soit d'autre, juste Ashley), 24 ans (en préparation psychologique vers le quart de siècle), passionnée. De ?

Passionnée, de tout, de la passion et de la vie (il y a vraiment besoin de dresser une liste non-exhaustive et accrocheuse?).

Passionnée du quotidien et de tout ce que mon esprit tordu, léger, mon humour léger et légèrement improbable me donne à travailler.

Passionnée photos (en témoigne la créaction de ce blog qui sera principalement axé sur cet aspect de mon temps libre que je découvre & comble de mon amateurisme) & des faits du quotidien (oui, nous sommes tous égaux face à la dernière feuille de papier wc). Vous trouverez peut-être de manière tout à fait ponctuelle des bonnes adresses ou des bons plans parce qu'on aime partager nos trouvailles, oui, on aime et que si nous ne le faisions pas, nous ne serions que des affreuses petites personnes égoistes. Et on ne veut pas être ce genre de personne (hein non qu'tu n'veux pas?). Après, si ces informations dévoilées au gré du vent (fallait bien mettre quelque chose et je sèchais), entraînent une dépense d'argent & une quelconque dépendance ou une dépendance quelconque, je décline bien sûr toute forme de responsabilité (oui parce que c'est jamais notre faute et je suis bien trop gentille! Essayez pas de m'entuber!). Ce n'est pas dit que vous ne trouverez pas aussi une recommandation de bouquin à lire, d'endroits à visiter, d'un mascara à essayer, juste comme ça, parce que je suis une fille sans aucune structure.

Enfin bref, je n'ai pas encore la moindre foutue idée de comment je vais mettre tout ça en chanson mais ce n'est déjà pas si mal, le décor est planté et ce ne sont pas les idées (folles) qui manquent. Et puis ... y'a Louis.  J'en dis pas plus, je n'expliquerai pas d'emblée qu'il s'agit d'un chat complètement extraordinaire et irrationnel parce que ... du coup que ... vous allez porter des jugements hâtifs sur ma prétendue irrationnalité et vraiment, les jugements hâtifs, on aime pas ça (presqu'autant que que les vilaines petites personnes égoistes).

 

Presque tout est dit... Let's dance.